Sur ce site

11/07/2018

La Corée dans mon assiette #2 Les grands classiques

Je vous avais laissé l'an dernier sur un article à propos de la nourriture coréenne. Je n'en avais clairement pas fait le tour, et malgré 10 mois sur place il me reste de nombreuses choses à essayer. Ce n'est que partie remise. En attendant, voilà un peu plus de deux mois que je suis rentrée en France et tout ça me manque beaucoup. 
A la relecture, le première article m'a paru un peu fouillis ; chaque nouvel article aura donc son fil rouge. Aujourd'hui, je vous parle de quelques classiques - vous les croiserez rapidement si vous vous rendez en Corée du Sud.

Japchae 잡채

un japchae comme banchan (petit plat qui accompagne un plat principal)
Ce plat ou banchan est plus communément doux, un peu sucré, mais j'ai déjà eu affaire à des japchaes plus relevés et de devoir manger dans la souffrance ^^ malheureusement, tout dépend de l'endroit où vous le consommez et de la recette de la maison. 
L'ingrédient principale sont des nouilles appelées "glass noodles" qui sont faites à partir de fécule de patate douce coréenne ! Les mêmes que l'on trouve dans le Jjimdalk que je vous avais présenté dans mon premier article. Des carottes, des épinards, des oignons verts, ou des champignons, et c'est le plus souvent de fins morceaux de boeufs qui accompagnent les nouilles si une viande y est ajoutée. Mais j'ai par exemple trouvé une version aux fruits de mer (crevettes et poulpe) dans le quartier de Insadong à Séoul. 
Notez que les nouilles collent et qu'il n'est pas facile de déguster ce plat avec élégance. 
celui-ci fait la taille de mon visage, je n'ai pas réussi à le finir ... et il s'est montré plus épicé qu'attendu

Tteokbokki 떡볶이 & Kimmali 김마리

Pour une première approche de ce plat épicé, la version de la chaine Hans Deli  me semble une bonne option
Plat que je n'ai pas présenté l'an dernier puisque je l'ai évité pendant un moment ... la cuisine épicée était, et est toujours dans une certaine mesure, difficile à manger pour moi. Je rougis, je pleurs, mes lèvres picotent, un vrai spectacle. Mais cette fois j'ai réussi ! ^^
Les tteoks 떡 sont des petits bâtons de pâte de riz à la texture très spéciale, c'est clairement chewy et je ne mange pas de gnocchis mais c'est surement dans la même idée mais en plus collant (corrigez moi si je me trompe). J'adore les tteoks ! Mais ceux là sont baignés dans une sauce à base de gochujang 고추창, la pâte de piment rouge fermentée, condiment à la base d'une grande partie de la cuisine coréenne. Dans cette version on trouve du eomuk 어묵, une sorte de pâte de poisson (souvent appelé "fish-cake"), en morceaux fins. 
Le tteokbokki se mange souvent dans les stands de rue, c'est un snack très apprécié des coréens et de nombreux visiteurs, à condition de pouvoir gérer les épices. 
Chez Hans Deli le plat est servi avec des kimmali 김마리 et cet accompagnement était le bienvenu : il s'agit de glass noodles roulées dans une feuille d'algue puis frit. Très simple et très sympa : une petite pause douce pour votre palais pendant la dégustation du tteokbokki. 

Kimbap 김밥

Un autre rouleau ! Lui aussi recouvert d'une feuille d'algue. Ça vous rappelle surement quelque chose. Les makisushis ! Et  plus particulièrement le futomaki. Concrètement, on est sur le même concept. 
Du riz donc, et à l'intérieur on trouve toujours un large mélange de légumes : des carottes, du concombre, du daikon (un gros radis mariné), des épinards, du gosari 고사리 (une plante de la famille de la fougère - souvent présente dans les bibimbaps aussi), de l'omelette et presque toujours de la saucisse type knacki.
A cette base s'ajoute l'ingrédient "protéiné" de votre choix : crevette, fromage, boeuf bulgogi, calamar, thon, ... 
La liste des possibilités est souvent longue.


Si vous êtes végétarien vous pouvez essayer de demander sans viande mais il y a des risques que la saucisse soit belle et bien présente... 
Ci dessus, un kimbap "bonne franquette" dans un établissement qui ne paie pas de mine, souvent tenu par des petites ajummas 아줌마 (femmes un peu âgées), ça vous coutera environ 2€ et je n'ai jamais été déçue.
Ci dessous un version plus "restaurant" dans un super restaurant près de mon travail - les kimbaps sont plus recherchés avec ici par exemple à gauche une version crevette tempura et calamar frit. Le restaurant proposait aussi une vrai version végétarienne avec du fromage et des noix. Niveau prix on est plutôt autour des 5€ pour 10 pièces assez conséquentes. Je vous recommande 김선생 ! J'ai testé une bonne partie de leur carte ^^
Des kimpabs très garnis ; presque difficile à manger. option A en une seule fois, quitte à s'étouffer, option B en le croquant en deux, en le détruisant et en se retrouvant avec de l'algue plein les dents ! faites votre choix ^^

Mandu 만두

Spoiler dans les images précédentes, un kimbap est suffisant comme repas seulement pour certains. Et puis y'a les gourmands, ou ceux qui veulent être sûr de pouvoir tenir jusqu'à 21h ou 22h sans trop grignoter dans l'après midi. Dans ces mêmes établissement vous ne manquerez pas de trouver des mandus ! 
A force d'en manger, j'aurai très bien pu finir par y ressembler ! Ceux ci dessus sont à base de viande assaisonnés ! Super délicieux. 
Il s'agit de raviolis. Le Japon a ses gyozas, la Chine ses jiaozi et la Corée les appelle des mandus. Ils sont souvent cuits à la vapeur et servis par 8 ou 10. Ils prennent des formes un peu différentes. Parfois ils font une bouché, sans s'étouffer, ceux-ci étaient un peu gros pour les manger en une seule fois, et j'ai parfois vu des mandus monstrueux ! Longs comme la paume de ma main est très garnis. More bangs for your bucks mais bon ... parfois ça surprends, surtout quand on a commandé plein d'autres choses. Mais en Corée, très facile de demander à emporter les restes.
Ils peuvent se déguster tel quel mais on vous les apportera accompagné d'une sauce soja ou un mélange à base de cette dernière. Pour la version grillée je le recommande. 
la version grillée : le gun mandu 군만두 c'était mes préférés au début
Voilà pour cette fois-ci. Je vous ai donné faim ? Lequel de ces plats vous tente le plus ? 

2 commentaires:

Anousha a dit…

Alors
1) tu ne manges pas de gnocchis ?! C'est bon à savoir
2) merci de m'éclairer sur la composition des "glass noodles" !
3) du coup quand t'es végétarien.ne c'est pas si facile de trouver des plats sans saucisse cachée ?
4) Les raviolis me font le plus envie !!! Miam miammm faut qu'on se trouve un resto coréen là où se retrouvera la prochaine fois (vu qu'à Tours c'était un epic fail :( )

Clarisse a dit…

je vais répondre aussi par points ahhaa
1) le dernier souvenir que j'en ai c'était pas trop ça ; justement à cause de la texture, peut être que je devrais retenter maintenant que je suis plus aventurière gustativement parlant (mais bon appeler un truc à base de patate "pâtes" ça me gène toujours !)
2) les glass noodles c'est les meilleurs !!!! et franchement la patate douce explique carrément tout selon moi ^^
3) Charlène ! si tu passes ici tu veux donner ton ressenti à Anousha ? j'avais des collègues pescétariens et même vegan, ça se fait mais faut bien réfléchir à ce qu'on commande, demander de changer un petit truc par ci par là. beaucoup de plats sont fait avec des bouillons de viande, d'os, de poisson ... si on veut éliminer tout ce qui touche à un animal (or oeuf et fromage) il faudra éliminer beaucoup beaucoup de choses. genre le banchan de radis kimchi a apparemment des éléments de poisson dans sa recette !
4) Vanne à Tours semble avoir repris son concept de resto plutôt que de self service bizarre ! je recommande si c'est le cas. pour des raviolis asiatiques à Tours faut aller juste en face du passage des Tanneurs (sortie Thélème) aux vieux Tours - ton ancienne rue !!! juste en face y'a un super resto chinois et leurs raviolis tuent ! c'est différent des mandus mais c'est ce qui est le plus proche et super bon. Sinon, si on se voit en Corée ça sera la fête culinaire ahahah

Abonnez-vous

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *