Sur ce site

19/10/2018

Le programme Amity Institute - le point quelques années plus tard

Il y a quelques jours j'ai été sollicité pour répondre à quelques questions sur mon expérience d'Amity Intern, le programme d'assistanat aux Etats-Unis d'Amity Institute, pour leur newsletter. Je me suis dit que c'était l'occasion de faire le point sur ces deux stages d'enseignement du français langue étrangère.
J'ai donc traduit tout ça et ajouter des informations plus précises et plus personnelles ici.

Quelle année et dans quelle région avez vous participez au programme ? Dans quelle communauté?
J'ai participé deux fois au programme, je ne pense pas trop m'avancer si j'indique que je suis un cas particulier. Mais peut être y-a-t-il d'autres personnes qui ont souhaité renouveler l'expérience.

J'ai donc passé l'année scolaire 2013-2014 en Oklahoma, à Tulsa auprès de l'école Eisenhower International School. Et puis à la fin de mon M1 quand j'ai décidé de faire une pause pour gagner en expérience j'ai envoyé un petit email à la coordinatrice locale du programme avec qui j'avais fait mon premier dossier. J'avais gardé un contact plus ou moins régulier avec elle à la suite de ma première expérience.
Cela a dû aidé mon dossier, et elle a pu se renseigner pour moi pour m'indiquer s'il était envisageable de participer à nouveau et avec le type de public que je souhaitais. Il y a peu de place en dehors des écoles primaires mais ma formation en FLE, en plus d'avoir gardé ce contact, a joué en ma faveur pour l'obtention d'un poste en lycée. 
J'ai donc été à nouveau assistante de langue, avec des lycéens cette fois, dans le Michigan à l'internat Interlochen Center for the Arts pendant un semestre à la fin de l'année 2016.

Quel a été l'ajustement le plus dur à vivre aux Etats-Unis ? Quelle a été la chose la plus surprenante à votre arrivée ?
L'ajustement le plus compliqué : vivre au milieu de nul part dans le Michigan sans voiture et sans personne sur qui compter pour covoiturer ... Après la vie dans le centre de Tours où je ne prenais même pas le bus tellement tout était à une distance raisonnable, et quand je suis à la campagne chez mes parents y'a des voitures et aussi des conducteurs si j'ai la flemme de conduire moi même (souvent). Ça avait déjà été un peu perturbant d'être dépendante lors de mon séjour à Tulsa mais je pouvais me rendre à un petit centre avec des boutiques à pieds et je pouvais m'organiser avec ma super famille pour me rendre à droite à gauche.
Moi, perdue au coeur du Michigan ! - Frederik Meijer Gardens and Sculpture Park à Grand Rapids, MI
Et, la chose la plus surprenante, la dynamique adulte-enfant, que ça soit à la maison ou à l'école. Alors bien sur je compare avec mon expérience à moi quand j'étais jeune, ça a peut-être un peu beaucoup changé, difficile à dire. Mais aux Etats-Unis je me suis rendue compte qu'on donnait une plus grande place aux enfants, on écoute ce qu'ils ont à dire, on les aknowledge (y'a t'il un mot français qui traduit ce concept ??) et il y a tout une dimension très positive et beaucoup de communication. Evidemment on n'échappe pas à l'enfant roi et tout le tralala. Pareil à l'école, quand on règle des disputes entre élèves par exemple on fait très attention a écouté ce que chacun a à dire. Moi j'avais le souvenir que la maitresse disait rapidement "bon maintenant vous arrêtez, si vous pouvez pas être copines ne jouez pas ensemble" et au fond ça ne réglait pas grand chose. Du coup après ce moment de surprise autour de la liberté des enfants j'ai pu me détacher de ce que je connaissais et pensais "normal".
Même encore aujourd'hui ça me choque quand des adultes ne sont pas capables de communiquer pour régler des différents ! Les Etats-Unis ne sont pas une référence pour beaucoup de choses mais sur ce point c'est vraiment quelque chose qui m'a marqué.

Quelle est la chose que vous avez préféré pendant le programme ?
Lors de ma première expérience, clairement, c'est la vie en famille d'accueil que j'ai préféré. C'est un point important du programme et j'ai vraiment eu une super expérience avec cette famille. Je sais que ça n'a pas été le cas pour les autres stagiaires de mon année, j'étais clairement la chanceuse du groupe. Les autres n'ont pas forcément eu de gros problèmes, quoique pour l'une d'entre eux, mais pour moi le courant est très vite bien passé et ils ont fait de mon séjour une expérience mémorable.
Lors de mon second stage j'ai habité seule sur le campus et c'est là que j'ai d'autant plus réalisé la chance que j'avais eu. Je sais que ça rebute certains de devoir vivre "avec papa-maman" mais on ne se rend pas compte du soutient qu'être avec une famille représente et que socialement c'est aussi important. Je dirais qu'en général les familles vont vous traiter un peu comme une nièce ou un neveu et qu'ils réalisent (normalement) que vous êtes un jeune adulte qui sait prendre ses responsabilités. Mais gardez à l'esprit qu'ils se sont engagé auprès du programme et qu'ils sont donc en partie responsable de vous, et que vous n'êtes pas dans un hôtel. La confiance dans la relation est importante.

J'ai adoré avoir accès à beaucoup de contenu artistique lors de mon second stage. Toutes les semaines en tant que staff je pouvais aller assister gratuitement à des concerts, des récitals et autres programmes des étudiants. Et pour les plus grosses productions j'avais un tarif imbattable. J'ai donc pu découvrir des choses auxquelles je n'aurai jamais mis les pieds si j'avais du me renseigner, me déplacer et payer. Je suis allée écouter de la musique classique, de l'opéra, un concert de percussion donné par un professeur du lycée et j'ai bien sur été voir chacune des comédies musicales présentées par les élèves. Grand moment de l'année scolaire : le ballet d'hiver, j'ai vu mes étudiants dans Le Casse Noisette ! Ou encore l'orchestre qui a proposé un concert de musique de film ! Incroyable ! Et tout ça littéralement à 10m de mon chalet ^^
Je vous ai dit que j'avais pu aller à une conférence de Margaret Atwood ?! J'ai à la dernière minute pu me joindre au groupe de Creative Writting un soir en tant qu'accompagnatrice, mon seul job : faire l'appel une fois arrivée sur place.

Qu'est ce qui, lors de votre expérience Amity, vous a fait progresser professionnellement le plus?
Clairement le premier stage m'a vraiment conforté dans le fait que je veuille travailler dans l'éducation et plus spécifiquement dans le rayonnement du français à l'étranger.
Et les Etats-Unis de manière général m'ont permis de rencontrer et d'échanger avec des personnes de cultures et de parcours divers. J'ai appris beaucoup, probablement plus que je ne l'imaginais : je suis relativement bien informée sur les Témoins de Jéhovah par exemple ^^
Et clairement ces deux stages ont bien complété mes autres expériences en FLE : j'ai travaillé avec tous les âges avant de vraiment commencé mon premier emploi. Un de mes premiers tuteurs de stage m'avait dit qu'il regrettait ne pas s'être diversifié pendant ses études car après quelques années avec un même public il pensait avoir des difficultés à changer de tranche d'âge par exemple.
Amity Institute a fait progresser mon projet de manière très globale et il est difficile pour moi de vraiment mettre le doigt sur un élément précis de mon développement professionnel.

Que faites vous maintenant ? Comment votre stage vous a-t-il aider à atteindre votre situation présente à la fois personnellement et professionnellement ?
Je viens de valider mon diplôme de Master 2 cet été et j'ai accepté une offre d'emploi au Japon à Tokyo. D'ici peu je serai officiellement enseignante en Français Langue Étrangère !

Cela rejoint la question précédente mais Amity Institute m'a permis d'avancer dans mon projet professionnel, d'observer, de tester des choses, d'apprendre de la culture et d'étendre mes compétences. La dimension inter culturelle de l'échange était un point important dans mon choix de partir avec cet organisme.

Quel conseil donneriez vous aux nouveaux stagiaires ?
Mon conseil serait relativement simple : saisissez les opportunités qui se présentent à vous tout au long du programme, que ce soit dans le cadre du stage à l'école ou dans le temps libre et la vie avec votre famille d'accueil. Profitez de l'accueil qui vous est fait par la communauté, si vous avez des intérêts particuliers parlez en autour de vous, posez des questions, les gens feront en sorte de vous accompagner ou au moins de vous mettre en contact avec quelqu'un ou quelque chose. Et cela fonctionne dans l'autre sens, partagez autant que vous le pouvez, offrez votre aide, votre temps, c'est vraiment épanouissant.
Le site de l'organisme ici

Je rappelle que le programme de stage peut s'effectuer sur une année entière ou sur un semestre, à l'heure où je poste cet article il est peu probable qu'il reste des places pour le semestre d'hiver 2019 mais un simple email de demande de renseignements peut être envoyé via le site pour vérifier. Quelques personnes m'ont déjà contacté via le formulaire du blog (en bas de page) ou en utilisant la Messenger via la page Facebook du blog pour obtenir des renseignements, n'hésitez pas à me solliciter si vous êtes intéressé =)

La newsletter est ici si vous souhaitez lire le parcours de d'autres anciens stagiaires.

Un autre point important, c'est que ça remonte un petit peu tout ça et que je n'ai pour le moment pas abordé autant que je le souhaite les Etats-Unis. J'ai quelques articles sur mes voyages là bas qui s'annoncent, pour varier les plaisirs avec mes nombreux posts sur la Corée du Sud et ceux qui apparaitront prochainement sur ma nouvelle vie au Japon.

Aucun commentaire:

Abonnez-vous

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *